Réalisé par : David Robert MITCHELL

Avec : Maika MONROE, Jake WEARY, Keir GILCHRIST, Olivia LUCCARDI, Daniel ZOVATTO

Synopsis :

Après une expérience sexuelle apparemment anodine, Jay se retrouve confrontée à d’étranges visions et l’inextricable impression que quelqu’un, ou quelque chose, la suit. Face à cette malédiction, Jay et ses amis doivent trouver une échappatoire aux horreurs qui ne semblent jamais loin derrière…

  • Titre original : IT FOLLOWS
  • Sortie cinéma : 04 février 2015
  • Nationalité : USA
  • Genre : Culte, Fantastique, Horreur, Indépendant, Mystère, Auteurs
  • Durée : 01h39
  • Année de production : 2014
  • Avertissement : Interdit aux - de 12 ans (CNC), -12 (ARCOM)

Visa n° : 141 536

Partenaires médias :
W9 - KONBINI - VICE - MYTF1NEWS - LES INROCKS - LIBERATION - TECHNIKART - NOVA

Format son :

  • 5.1

Packshot

IT FOLLOWS - DVD VENTE

Sortie : 04 juin 2015

Packshot

IT FOLLOWS + THE MYTH OF AMERICAN SLEEPOVER - BLURAY VENTE

Sortie : 04 juin 2015

Packshot

IT FOLLOWS - BLURAY VENTE

Sortie : 01 juillet 2015

Critiques presse

« D’une grande beauté »

Le Monde 04/02/2015

« Une belle exception dans la production horrifique actuelle »

Les Cahiers du cinéma

« La quintessence du cinéma d’épouvante : esthétique et terrorisant »

Studio Ciné Live

« Epoustouflant »

Studio Ciné Live

« Un sans-faute »

Première

« A Cannes, les films d’horreur se vivent comme des récréations. Pour It Follows, ce fut plutôt une consécration. »

Trois Couleurs 11/06/2014

« Aussi jouissif que terrorisant »

Trois Couleurs 11/06/2014

«Extrêmement stylisé et élégant »

Trois Couleurs 11/06/2014

« Une prodigieuse pépite horrifique »

L’Ecran Fantastique 01/07/2014

« Superbement mis en scène »

L’Ecran Fantastique 01/07/2014

« Un film de poursuite magnifiquement inventif »

Positif 01/07/2014

« Un teenage movie mélancolique contaminé par un film de zombie ultra flippant »

.

« Une belle surprise »

.

"Mitchell, le nouveau Carpenter" / "un petit chef-d'oeuvre, entre le film d'horreur et la chronique adolescente"

L'Obs

"le film parvient à porter un regard d'une d'une grande justesse sur les angoisses de la puberté et à installer une atmosphère envoûtante. Doté d'une d'une vraie originalité, It Follows est déjà un grand film du cinéma fantastique d'aujourd'hui."

AlexMasson. Phosphore

"Formellement, c'est Stephen King chez David Lynch, avec un zeste de John Carpenter"

Eric Libiot (L'Express)

"Elégant, flippant, entêtant : It Follows est d'abord un film intelligent"

(Causette)

"à la seconde vision, (...) le spectateur découvre que derrière le film d'horreur, en arrière-plan, il y a aussi un film d'amour."

Popcorn

"de grands moments de tension" "It Follows se savoure comme un futur film culte"

Cinemateaser

"un sens parfait du rythme" "un sans-faute"

Première

"l'une des propositions d'épouvante les plus probantes depuis des lustres"

Les fiches cinéma

"un travail fascinant sur l'ambiance" "un remède idéal à la sclérose du genre"

Grazia

"génial" "petite perle du genre" "ce film beau comme du Sofia Coppola, troublant comme du David Lynch et plus flippant que Halloween"

Lui

"Visuellement remarquable, dans la veine de Cronenberg, Nakata, Kubrick, Craven"

Voici

"la nouvelle pépite du cinéma d'épouvante indépendant"

Le journal du dimanche

"un souffle nouveau au film d'épouvante"

A Nous Paris

"un futur film culte, quelque part entre LES GRIFFES DE LA NUIT et BREAKFAST CLUB"

Cinemateaser

"La quintessence du cinéma d'épouvante : esthétique et terrorisant"

Studio CineLive

"Maîtrisé et créatif, le film impose l'intelligence de sa mise en scène et la puissance de son atmosphère, entre sourde mélancolie et pur cauchemar."

Madame Figaro

"on frissonne"

Cosmopolitan

"magistrale claque formelle"

Metronews

"David Robert Mitchell vient d’inventer l’une des plus belles créatures du cinéma fantastique."

Les Echos

"« It Follows» est une relecture du cinéma fantastique des années 80. Réactualise les codes de sitcom détraquée, La musique électronique stressante et le puritanisme la fois sale et phobique."

Libération

"Imaginez un film cosigné par John Carpenter et Sofia Coppola."

L'Obs

« Pendant plus d’une heure, le film s’impose avec force grâce à son ambiance musicale synthétique inquiétante, ses cadrages anxiogènes et ses lents panoramiques circulaires qui instaurent chaque fois une puissante tension, poussant le spectateur à scruter anxieusement l’écran »

L’ANNEE LASER